inflation en chine

En chine, l’inflation a ralenti à 2%

La deuxième économie mondiale a connu un ralentissement de la hausse des prix à la consommation en février. Les économistes ont constaté un manque de vigueur de la consommation et de l’activité. Les chiffres publiés par le bureau national des statistiques ressortent parfaitement avec les attentes des économistes interrogés.

Une faible consommation

La plupart des analystes interrogés par l’agence de Dow Jones Newswires affirment qu’ils avaient déjà attendu un tel résultat. De plus, les chiffres ressortent avec leurs attentes. Pour eux, ce ralentissement de l’inflation témoigne également de la faiblesse de la consommation pendant la période du Nouvel an lunaire dont la Chine avait été concerné.

D’un côté, les analystes de la banque ANZ ont pareillement observé un autre facteur de ralentissement dont les mesures d’austérité suivies des lois anti-corruption. De plus, les autres activités ne cessent de freiner en Chine puisque la majorité des entreprises sont actuellement en phase de déstockage.

Quant au principal élément d’inflation dont les prix alimentaires, ils ont poursuivi leur décroissance en février grâce aux congés du nouvel an. Les chiffres du BNS n’indiquent qu’une progression de 2,7% contre une augmentation plus considérable de 3,7% en janvier.

Un objectif étendu du gouvernement chinois

chine-inflation

Selon quelques experts, pour une meilleure relance de l’économie il faudra maintenir et maîtriser l’inflation. Cela procurera au gouvernement un intervalle de maniement développé pour la modération de leur politique monétaire.

Ces derniers temps, le gouvernement chinois a affirmé une reconduite d’un objectif d’accroissement économique de 7,5% pour l’année 2014. En 2013, la chine a atteint une hausse de 7,7%, des chiffres déjà abouties en 2012 mais restent le plus faible degré de croissance depuis treize ans.

Enfin, pour Pékin, l’élévation des prix alimentaires est un objet d’inquiétude puisqu’elle frappe, de manière démesurée, les ménages les plus modestes qui dépensent une grande somme de leurs honoraires pour se nourrir.

.

Leave A Comment