Ces syndics qui ont augmenté leurs honoraires

Nombreux sont ceux qui ont remarqué une hausse plus ou moins importante des honoraires de leur syndic de copropriété. Cependant, certains estiment que leur cas est isolé pourtant, il n’en est rien. Selon une étude effectuée par l’UFC-Que Choisir et l’Association des responsables de copropriété, quelques syndics, notamment les plus grands acteurs de ce marché, ont procédé à une augmentation de leurs prix, durant les trois dernières années.

Une augmentation des forfaits

D’après l’enquête, l’entrée en vigueur du contrat type de copropriété a été un des principaux éléments qui a entrainé une augmentation des forfaits de nombreux syndics. Chez Loiselet & Daigremont, cette hausse est estimée à 37,7% tandis que chez Citya et Nexity, elle est de 32,8% et de 26,2%.

Pour Foncia et Immo de France, l’augmentation des honoraires a été relativement faible (respectivement 1,7% et 2,9%). Toutefois, les responsables de l’étude ont affirmé que cette relative stabilité n’est qu’un moyen de cacher d’autres hausses significatives. Chez Foncia le prix des prestations hors forfait et celui des frais privatifs ont fait un bond de près de 129%.

Afin de limiter les dépenses, il est désormais fortement conseillé de réduire la durée des assemblées générales de copropriété et de rester vigilant sur les horaires de tenue de celles-ci.

Il faut savoir que, de nombreux syndics ont procédé à la diminution de leurs heures ouvrables et des plages horaires des AG.

Le contrat type

Le 1er juillet 2015, un décret de la loi Alur a été mis en vigueur et exige l’établissement d’un contrat type par les copropriétés. Ce contrat prévoit une rémunération du syndic sur un ensemble de prestations liées à ses fonctions d’administration, de conservation, de garde et d’entretien d’immeuble. Les tarifs peuvent être fixés à l’acte ou par heure.

Cette nouvelle mesure a été élaborée afin de rendre plus transparent les pratiques des syndics et il semblerait que ses objectifs aient été partiellement atteints. Néanmoins, la mise en place de ce type de contrat a engendré une certaine hétérogénéité dans la politique tarifaire des syndics et par la même occasion une envolée des prix, notamment chez les grands acteurs du marché.

Leave A Comment