FXCM dans une mauvaise passe après la décision de la Banque Nationale Suisse

Le monde du trading est impitoyable et un seul évènement peut fausser les prévisions et entrainer de lourdes pertes. Le 15 janvier dernier, FXCM le numéro un américain dans le domaine des opérations de change a subi des pertes considérables, suite à une décision prise par la Banque Nationale Suisse.

Le FXCM, victime de la décision de la BNS

FXCM a été sans nul doute, la première victime de l’opération inopinée de la Banque Centrale Suisse, qui a décidé d’abandonner le cours plancher de 1,20 franc suisse pour 1 euro et d’abaisser les taux directeurs principaux. Cet évènement a résulté en une dépréciation de l’euro de l’ordre de 30% par rapport au franc suisse.

Suite à cette décision, le courtier a subi une chute de 90% en avant-bourse sur le NYSE. On chiffre les pertes de FXCM à approximativement 225 millions de dollars. Dans un communiqué de presse, il a affirmé que le respect des ratios règlementaires est désormais impossible à réaliser, en raison de l’impressionnante envolée du franc suisse.

Afin de ramener son capital à un niveau similaire à celui d’avant la décision de la BNS, le courtier veut engager des discussions, notamment avec les autorités de régulation. Mais cette solution aura-t-elle l’effet escompté ?

Dans de nombreux cas, il est possible qu’un renflouement réalisé via des levées de fonds ait lieu, dans un avenir proche.

Des pertes limitées auprès d’autres courtiers

 FXCM logo

L’évènement du 15 janvier a fait de nombreuses victimes dans le monde du trading. Cependant, pour certains courtiers, les pertes ont été grandement limitées.

IG, un autre géant évoluant dans le secteur des changes, a déclaré que ses pertes ne dépassaient pas la barre des 30 millions de livres, soit environ 45 millions de dollars. Ce montant est à rapporter aux profits réalisées par ce courtier dans ses derniers comptes annuels. Les profits avant impôts de celui-ci ont été évalués à 194 millions de livres, soit approximativement 292,05 millions de dollars.

A l’instar d’IG, XTB a été légèrement touché par la décision de la Banque Nationale Suisse. Ce courtier doit la limitation des dégâts à la diversification de ses actifs. Il a clairement affirmé que, ses clients se basent généralement sur les indices et les matières premières, laissant ainsi une part relativement restreinte pour les devises..

Leave A Comment